L’ « HOMME » MADE IN DIOR

by / 03/07/2014 Beauty No Comments

Post By RelatedRelated Post

Un parfum intemporel, un homme sexy, affirmé et libre serait la promesse de la fragrance Homme made in Dior.

Après le sensuel et charismatique Jude Law, c’est le non moins beau gosse, Rob Pattinson – idole de toute une génération de jeunes femmes en fleurs, accros aux canines et la peau pâle des sexy vampires qui ont, il y a quelques années envahi nos écrans de cinéma et de télévision – qui est choisi comme égérie. Le bel Eward Cullen aux crocs émoussés serait-il de retour pour continuer de faire fantasmer la gente féminine et pâlir d’envie les gentlemen que nous sommes, tout en nous préconisant de nous ruer tout droit chez Dior pour un achat compulsif ?

Les premières seraient en quête d’un souvenir qui se concrétiserait dans la brume d’un coup de vapo, pensant ainsi se rapprocher du beau ténébreux qui porterait désormais cette fragrance telle son identité olfactive. Pour les autres, de sauter dans les baskets du vampire afin d’acérer les crocs de la séduction. La maison Dior surferait-elle encore sur cette vague ? Qu’en est-il aujourd’hui du plus célèbre des vampires sexuellement attirant ?

La nouvelle campagne de publicité tournée devant la caméra de Romain Gravas, réalisateur controversé par son travail non conformiste et dévorant de sensualité sulfureuse, met en scène Robert Pattinson, dans un clip bien léché visuellement mais non moins intéressant, où il dévoile les « 1000 vies » d’un couple à travers leurs moments les plus marquants. Comme si l’on déroulait en l’espace de quelques minutes la tornade de souvenirs d’une liberté qu’on aurait touchée du doigt et vécue dans un songe presque palpable.

Ce choix s’explique aujourd’hui par la présence d’un acteur en mutation artistique. Fini le « bellâtre » de Twilight, place à un acteur contemporain ivre de liberté dans ses choix artistiques, aux grands rôles invoquant une désinvolture élégante. Mais pas seulement, puisque depuis son tournant vers le cinéma indépendant, les personnages qu’il incarne sont bien plus aboutis et beaucoup moins lisses qu’ils n’y paraissent. Son rôle dans Cosmopolis de David Cronenberg lui ouvre la voie royale vers un cinéma plus en adéquation avec sa personnalité et ses aspirations d’acteur. Il n’hésite d’ailleurs pas à aller contre son image médiatique de beau gosse en se rasant les cheveux et jouant le rôle d’un jeune criminel aux dents gâtées, abandonné par son gang lors d’une rixe, dans le nouveau western futuriste, The Rover, de David Michöd, aux cotés du non moins charismatique Guy Pearce.

Désormais libre de ses choix cinématographiques et de ses interprétations, Rob Pattinson, avec son regard envoutant, son allure dominante et sa « révolution touch » apporte une atmosphère résolument séductrice. Un choix judicieux de la part de la Maison Dior que nous ne pouvons qu’approuver.

Le clip raconte une histoire qui reflète l’identité d’un parfum unique, un cri de liberté, un moment d’élégance renversant qui nous invite à nous projeter à travers les protagonistes. Cela sonne comme l’effleurement de cette fragrance sur la peau… De quoi nous donner l’envie de changer de parfum, ou si ce n’est pas le cas, au moins de l’essayer !

Indigo

 

 

Share Button